Accueil Allemagne Le trio Sane – Gnabry – Werner revient à élever les ailes...

Le trio Sane – Gnabry – Werner revient à élever les ailes de la Mannschaft

37
0

Les élèves de Joachim Loew ont pleinement utilisé la pierre d’achoppement espagnole en Suisse (1-1). Avec un retour contre l’Ukraine, l’Allemagne s’est hissée en tête du groupe 4 de la Ligue A avec 9 points après 5 matchs. Actuellement avec 1 point d’avance sur l’Espagne, le Tank n’a besoin que d’un seul match nul lors du match «final» avec l’Espagne demain pour gagner des billets pour les demi-finales en tant que meilleure équipe du groupe 4.

En fait, la réussite en UEFA Nations League n’est pas un objectif important de l’entraîneur Joachim Loew. Le « capitaine » allemand est plus intéressé par le team building pour l’EURO 2020 l’été prochain. De ce but suprême, Joachim Loew avait un poteau de 10 points lors de la victoire 3-1 contre l’Ukraine. C’est l’attaque où le trio de Sane, Gnabry et Werner est parfaitement réuni. Bien sûr, l’Ukraine n’est pas un concurrent au plus haut niveau, mais ce qu’elle montre promet de former un formidable front offensif allemand à l’EURO 2020.

Sane a égalisé 1-1, Werner a marqué deux fois. Gnabry n’a pas marqué, mais a perturbé la défense ukrainienne. Il est important qu’il existe un lien étroit entre eux. Dans la carte de départ 4-3-3 de Joachim Loew, Werner a joué au centre et Sane et Gnabry ont soutenu les deux côtés. Mais en fait, personne n’a fixé de position. Tous les trois bougent de manière flexible en rythme, l’un remplissant l’espace de l’autre. Un gameplay dynamique et rapide est la force commune du trio Sane, Werner, Gnabry. L’entraîneur Joachim Loew en profite en créant un espace libre pour les trois au lieu d’en forcer un dans une zone fixe.

Le trio Sane - Gnabry -Werner a eu une réunion parfaite

C’est notamment la première fois qu’ils se lancent ensemble depuis le match nul des Pays-Bas avec un score de 2-2 en novembre 2018. Les deux ans d’intervalle n’ont pas fait perdre à Sane, Gnabry et Werner leur voix commune. L’entraîneur Joachim Loew peut être assuré que ce sera le trio offensif de l’Allemagne à l’EURO l’année prochaine. Il n’y a pas de meilleur et pas de meilleur attaquant pour l’Allemagne pour le moment, à moins que Joachim Loew ne rappelle Thomas Mueller (ce qui est très improbable). N’oubliez pas que Loew donne le nom de la star du Bayern car cela crée des opportunités pour les jeunes visages en attaque.

L’entraîneur Joachim Loew envisage depuis longtemps de combiner Sane, Gnabry et Werner. Mais ce n’est qu’au match contre la France le 16 octobre 2018 qu’il a sorti ce trio. A Paris, l’Allemagne a perdu 1-2, mais le trio de Sane, Gnabry, Werner a laissé une forte impression de jeunesse, de rapidité et d’harmonie. Ensemble, ils ont continué à avoir des performances convaincantes contre la Russie (3-0) et les Pays-Bas (2-2) en novembre 2018. Mais au cours des 2 dernières années, les blessures de Sane et Gnabry ont provoqué la désintégration de ce trio. Il a fallu attendre le match contre l’Ukraine (14 novembre) pour que l’entraîneur Joachim Loew ait pu reconstituer le trio favori.

Et maintenant, le plan de Loew est de retour sur la bonne voie. Ils seront le redoutable trio offensif de Mannschaft à l’EURO 2020. Seul un petit problème est qu’aucun de ceux-ci n’est de vrais 9. Joachim Loew a besoin d’un milieu de terrain pur pour personnaliser les tactiques contre différents adversaires. Luca Waldschmidt (Benfica) est le visage le plus probable du plan B.

Philipp Max, la solution pour l’aile gauche
La position d’arrière gauche, qui est une faiblesse inhérente à Germany Tel, a désormais des points convaincants pour Philipp Max (fils de l’ancien international allemand, Martin Max). Le joueur du PSV a montré des performances convaincantes lors des deux premiers matches de l’Allemagne, contre la Tchèque et l’Ukraine. Max défend non seulement en toute sécurité, mais assiste également efficacement les attaques. Avant Max, l’entraîneur Joachim Loew utilisait Jonas Hector, Nico Schulz, Robin Gosens, Marcel Halstenberg, mais personne n’était complètement convaincu. S’il continue à bien jouer, Philipp Max sera le propriétaire de l’aile gauche allemande à l’EURO l’année prochaine.

douzième – Vainqueur de l’Ukraine, l’Allemagne a prolongé la course sans défaite à 12 matches (7 victoires, 5 nuls). La dernière défaite de Mannschaft était une défaite 2-4 contre les Pays-Bas le 7 septembre 19.

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici