Accueil Football International Vieira, Van der Sar & Top 10 des pires contrats de l’histoire...

Vieira, Van der Sar & Top 10 des pires contrats de l’histoire de la Juventus

28
0

Diego, 25 millions d’euros du Werder Brême en 2009

La saison 2008/09 a vu la performance sublime de Brême, lorsque l’équipe sous-estimée a remporté des billets pour la finale de la Coupe UEFA et s’est inclinée face au Shakhtar Donestk. Le héros de la campagne réussie de Brême est le chef d’orchestre Diego, qui a inscrit 6 buts et 1 passe décisive en 8 apparitions. Dans toutes les compétitions, cette saison-là, Diego avait 21 buts, 11 passes décisives en 39 matchs.

C’est cette performance sublime qui aide Diego à attirer l’attention de nombreuses grandes équipes et la Juventus est l’équipe qui a réussi à remporter la signature du joueur brésilien en dépensant 27 millions d’euros. Cependant, Diego n’était avec la Juventus qu’une seule saison, marquant 7 buts en 44 apparitions avant d’être vendu à Wolfsburg pour un montant de seulement 15,5 millions d’euros.

Patrick Vieira, 15 millions d’euros d’Arsenal en 2005

Vieira était considéré comme l’un des meilleurs milieux de terrain box-to-box au monde au cours des cinq dernières années et a été un maillon clé de la série d’invincibilité d’Arsenal en 2003/04. À 29 ans lorsqu’il est passé à la Juventus, Vieira est toujours apprécié car la vitesse et la qualité de la Serie A ne sont pas aussi drastiques qu’en Premier League.

Cependant, la philosophie du football de la Juventus était différente du style de jeu du joueur français, ce qui l’a rendu incapable de s’adapter. Vieira n’a joué pour l’équipe de Turin que pendant exactement une saison avant de rejoindre l’Inter Milan après le scandale de Calciopoli.

Juan Esnaider, 4,5 M€ de l’Espanyol en 1999

Signé en remplacement à mi-saison d’Alessandro Del Piero blessé lors de la saison 1998/99, Esnaider a rapidement été jugé inapte à combattre en Serie A. La preuve en était le fait qu’Esnaider ne pouvait pas. a marqué un but et est rapidement revenu en Liga avec le Real Saragosse en décembre 2000.

Edwin van der Sar, 7,5 M€ de l’Ajax en 1999

La légende néerlandaise a été signée pour remplacer Angelo Peruzzi, le gardien qui a quitté le club pour rejoindre l’Inter à l’été 1999. Van der Sar était largement considéré comme l’un des meilleurs gardiens du monde à l’époque. à cette époque, grâce à la sublime performance à l’Ajax à l’apogée du milieu des années 90 de l’équipe néerlandaise.

Cependant, Van der Sar a eu de nombreuses difficultés à s’adapter à la nouvelle équipe, notamment une erreur pour aider Roberto Baggio à marquer dans le derby italien entre l’Inter Milan et la Juventus. En août 2001, la Juventus a vendu Van der Sar à Fulham après avoir dépensé un montant record du monde pour un gardien de but à l’époque pour signer Gigi Buffon.

Il a fallu près de cinq ans à Van der Sar pour retrouver son statut de meilleur gardien de but du monde après avoir quitté Fulham pour Man United.

Marcelo Salas, 28,5 millions d’euros de la Lazio en 2001

L’homme oublié dans la folie du shopping entre dans l’histoire de la Juventus en 2001. La plupart des fans se souviennent que le conseil d’administration du club a dépensé beaucoup d’argent pour faire venir Zinedine Zidane, Buffon, Pavel Nedved et Lilian Thuram, mais ne se souvenait pas du nom de Salas de la Lazio. Le Chilien a été recruté pour remplacer Pippo Inzaghi, qui a rejoint l’AC Milan.

Salas était au sommet de sa performance à ce moment-là, mais malheureusement, des blessures constantes l’ont empêché de beaucoup performer. Et après deux saisons au club, au cours desquelles il n’en a marqué que quatre, il a été prêté à River Plate et à l’Universidad de Chile avant d’être vendu à l’équipe chilienne en 2006.

Amauri, 22,8 millions d’euros de Palerme en 2008

Amauri a signé pour la Juventus après une saison 2007/08 réussie avec Palerme au cours de laquelle il a marqué 15 buts en 34 matchs. Cependant, à cette époque, de nombreux avis étaient encore sceptiques sur le fait que la star brésilienne était vraiment classe pour que la Juventus dépense jusqu’à 22,8 millions d’euros.

En fait, Amauri a connu une très bonne première moitié de saison 2008/09 à la Juventus, mais sa forme a fortement chuté après Noël et n’a jamais récupéré. La plus grande contribution d’Amauri à la Juve a été de marquer un but crucial en avril 2012 contre Milan, quelques mois seulement avant de le vendre à la Fiorentina.

Christian Poulsen, 9,75 M€ de Séville en 2008

Le même été, la Juventus a fait venir deux milieux de terrain, Amauri et Poulsen, qui avaient auparavant forcé la légende de l’AS Roma Francesco Totti à se mettre en colère lorsqu’ils se sont affrontés à l’EURO 2004. Cependant, Poulsen n’a pas été présent. sont nombreux dans l’équipe avec trop de milieux de terrain. Deux ans à Turin, le joueur danois compte 1 but en 48 apparitions et a été vendu à Liverpool en août 2010.

Felipe Melo, 25 millions d’euros de la Fiorentina en 2009

Melo a été choisi pour remplacer Poulsen pour un montant pouvant atteindre 25 millions d’euros. C’est un investissement qui s’évalue au-delà du talent du joueur brésilien. Après deux saisons à la Juventus, Melo a été vendu à Galatasaray à l’été 2011. Sa marque est de 4 buts en 78 apparitions et un carton rouge après avoir frappé Massimo Paci de Parme.

Jonathan Zebina, transfert gratuit de Rome en 2004

Zebina n’a pas été trop évoqué à l’été 2004, car il a été éclipsé par deux deals cultes Fabio Cannavaro et Zlatan Ibrahimovic. A la Juventus, Zebina continue de ne pas être trop évoquée sur son expertise, mais est célèbre pour son « voyou ». Après avoir été expulsé contre Cagliari lors de la saison 2007/08, Zebina a giflé un caméraman à proximité, ce qui a entraîné une lourde amende et une suspension de quatre matches. L’histoire de la Juventus repose sur de nombreux joueurs français, mais Zebina n’en fait pas partie.

Jean-Alain Boumsong, 5 millions d’euros de Newcastle en 2006

Newcastle a en quelque sorte convaincu la Juve de dépenser jusqu’à 5 millions d’euros pour avoir les services de Boumsong. Déplacé au club au point le plus bas, jouant en Serie B en raison du scandale de Calciopoli – Boumsong était l’un des rares joueurs sur lesquels la Juve a dépensé de l’argent au cours de sa seule saison en 2e division italienne. .

Cependant, même contre des équipes de Serie B, Boumsong n’a pas laissé de trace de talent. La Juve n’était pas convaincue que le joueur pourrait atteindre la Serie A. Boumsong n’a même pas joué pour les Bianconeri dans l’élite italienne et a été vendu à Lyon au milieu de la saison 2007/08.

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici